” CARTA DE BARCELONA” dels cineclubs del Mediterrani

 

Imagen

 

 

Les associacions i cineclubs de diferents  països del mediterrani que vam participar de la 1a Trobada de Cineclubs del Mediterrani el cap de setmana del 24 i 25 de maig, vam arribar a algunes conclusions i compromisos que vam recollir en el que hem anomenat la “Carta de Barcelona” i que us reproduïm en la seva versió original. 

 

 

CHARTE DE BARCELONE DES

CINÉ-CLUBS DE LA MEDITERRANÉE

 

Du 23 au 25 Mai 2013, invités par l’association Sodepau – Mostra de Cinema Àrab i  Mediterrani de Catalunya- et avec la collaboration de la Federació Catalana de Cineclubs et le Centre Civique La Sedeta, des représentants des fédérations de ciné-clubs, des ciné-clubs et des associations de cinéma de l’Algerie, la Catalogne, l’Italie, le Maroc, la Palestine et la Tunisie, nous avons assisté à la 1ère Rencontre des ciné-clubs de la Mediterranée.

Cette charte de Barcelone veut être un document d’engagement entre les participants pour travailler ensemble dans le futur en sorte de construire un reseau de personnes, ciné-clubs et associations pour la défense et la diffusion du cinéma méditerranée entre les pays du réseau. Nous reconnaissons la diversité des réalités parmis nous, mais aussi la force de la société civile qui nous permet de travailler ensemble dans des projets communs.

Nous pouvons constater que les films du monde arabe ont une diffusion très restreinte, non pas seulement entre les deux rives sinon entre les mêmes pays du monde arabe et de la Méditerranée. Dans le respect et la reconaissance de la Charte de Tabor des droits du public, on reconnait le défi qui est de communiquer, informer et disséminer l’héritage culturel de nos pays à travers le cinéma et nos associations.

Les participants a la rencontre : Aziz Arbai (Maroc) ; David Canut (Catalogne) ; Elisabetta Randaccio (Italie) ; Emma Fernández (Catalogne); Glòria Bernat (Catalogne) ; Jesus Galindo (Catalogne) ; Julio Lamaña (Catalogne) ; Magda Pie (Catalogne) ; Marco Asunis (Italie) ; Montse Abad (Catalogne); Montse Maldonado (Catalogne) ; Olga Iglesias (Catalogne); Quim Crusellas (Catalogne) ; Samir Zoabi (Palestine) ; Sonia Ahnou (Algerie) ; Toni Carmona (Catalogne) ; Txell Bragulat (Catalogne) ; Yasmin Haloui (Tunisie) ; Zouhair El Hairan (Maroc), nous sommes d’accord pour donner support à ces points:

 

  1. Nous nous opposons à toutes les formes de monopole, d’exclusion et de censure et nous sommes pour la liberté d’expression à travers le cinéma et le contact avec le public. Le dialogue entre l’œuvre de cinéma et le public est la seule façon de communication libre entre les réalisateurs de cinéma et son public. Seulement un public formé assure la qualité des films.
  2. Nous reconnaissons le rol des ciné-clubs et des associations de cinéma comme points de culture essentiels pour présenter des films qui n’ont pas la possibilité d’être vus en déhors de nos frontières. Une vraie communication est un garant contre les conflits, la violence et la guerre, et elle construit une vraie démocratie dans nos communautés.
  3. Nous avons l’intention de développer des groupes de travail pour organiser des actions concrètes dans la diffusion de nos cinémas entre les pays du réseau. Ces groupes vont travailler dans la traduction et les sous-titrages des flims qui seront proposés aux ciné-clubs et associations dans nos pays.
  4. Nous soutenons l’importance des échanges personels pour améliorer la formation de promoteurs culturels et  dinamisateurs des ciné-clubs. Nous allons travailler pour la continuation des échanges personnels entre les pays du réseau. C’est une façon d’enrichissement culturelle des sociétés à travers le cinéma.
  5. Nous reconnaissons le rol de la « Mostra de Cinema Àrab i Mediterrani de Catalunya » comme une possibilité pour les films des pays arabes de la Méditerranée de rencontrer un public qui a envie de voir les films du monde arabe.
  6. Nous reconnaissons le role de la plate-forme CINESUD déjà existante pour la diffusion des films amateurs, de bas budget, court-métrages, documentaires, etc,.. entre les ciné-clubs du monde entier, spécialement ceux qui sont adhérents à la Fédération internationale des ciné-clubs.
  7. Nous considérons l’importance du contact avec d’autres associations qui travaillent déjà dans la diffusion du cinéma du vaisseau Méditerranée. L’implication du réseau à d’autres pays est un objectif principal de cette charte.

Barcelona, 25 Mai 2013

 

 

Anuncis

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s